Julien Bernard-Recherche et enseignement en philosophie.

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Galilée et Dante

E-mail Print PDF
There are no translations available.

Exposé du groupe n°8: Galilée et Dante.

Le sujet précis et sa forme seront déterminés librement par le groupe d’exposé, en collaboration avec leur tuteur. Le texte qui suit ne constitue qu’une piste, que les étudiants et le tuteur ne sont en aucun cas obligés de suivre.

Julien B

Conne nous l’avons vu en cours, Galilée baignait dans une atmosphère culturelle humaniste et s’intéressait, en marge de son travail scientifiques, à la musique (son père était luthier et théoricien de la musique), la littérature, la sculpture, l’architecture...


Dès ses premières années en tant qu’enseignant, en toscane (Pise, Florence), à côté de ces cours plus directement scientifique (sur Aristote, les mathématiques, la mécanique, l’astronomie...), il donne un cours sur Dante Allcghicri ? ?. L’intérêt de Galilée pour la littérature de Dante est orienté par sa propre démarche scientifique. C’est ainsi que, dit-on, il donnait à ses étudiants des exercices mathématiques appuyés sur le texte de la Divine Comédie, comme par exemple il leur demandait de calculer à quelle distance le Diable se trouvait de la surface de la Terre, d’après la structure des Enfers telle que décrite dans le texte de Dante.


Ce groupe d’exposé devra lire le cours de Galilée sur Dante (et éventuellement de la littérature secondaire à ce propos) et devra présenter quelques thèmes présents dans ce cours qui leur semblent pertinent, pour comprendre les relations entre le Galilée savant, théoricien de la chute libre et défenseur de l’héliocentrisme, et le Galilée humaniste, intéressé aux arts, et prenant partie sur les pratiques artistiques de son époque et du siècle précédent.

 

L’œuvre de Dante n'a-t-elle été qu'un prétexte, pour Galilée, pour faire faire des calculs à ses étudiants?

Last Updated on Monday, 17 February 2020 15:43  

Research on this website