Julien Bernard-Recherche et enseignement en philosophie.

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les planètes médicéennes: du Sidereus Nuncius au jovilabe.

E-mail Print PDF
There are no translations available.

Les planètes médicéennes: du Sidereus Nuncius au jovilabe.

Responsable: Gabriel Giovanetti

Le sujet précis et sa forme seront déterminés librement par le groupe d’exposé, en collaboration avec leur tuteur. Le texte qui suit ne constitue qu’une piste, que les étudiants et le tuteur ne sont en aucun cas obligés de suivre.

Julien B

Les planètes médicéennes constituent sans doute la découverte la plus célèbre parmi celles effectuées par Galilée à l'aide de sa lunette astronomique. Le chemin intellectuel de Galilée pour interpréter les phénomènes est long et mérite de s'y attarder. Il part de l'observation minutieuse, nuit après nuit, de quatre points lumineux alignés qui se déplacent à proximité de Jupiter. Par l'analyse précise de leurs mouvements, et une enquête physique qui considère les hypothèses interprétatives possibles, Galilée parvient à une conclusion: Jupiter possède de petits corps, des satellites, qui tournent autour. C'est une révolution dans l'histoire de l'astronomie puisque c'est la première fois qu'on découvre des corps tournant autour d'une planète (souvenons-nous que la Terre n'était pas une planète dans l'ancien système du monde, donc l'exemple de la Lune est irrecevable!).

Cela va constituer un argument supplémentaire pour Galilée, pour réfuter l'ancien système du monde, et proclamer la vérité du nouveau.

Outre les textes du Messager céleste (Sidereus Nuncius, 1610) où Galilée relate sa découverte (extrait: les étoiles médicéennes), on pourra s'appuyer notamment pour cette étude sur les passages du Dialogue sur les deux grands systèmes du monde se rapportant aux planètes médicéennes, et sur les précieuses informations que l'on trouve sur le site internet du Museo Galileo à Florence concernant le jovilabe. En effet, Galilée a conçu plusieurs applications pratiques de sa découverte, construisant des tables de prédiction du mouvement des planètes médicéennes, et un objet, le jovilabe, visant à faire des mesures de longitude à la surface de la Terre.

Last Updated on Wednesday, 10 April 2019 10:27  

Research on this website