Julien Bernard-Recherche et enseignement en philosophie.

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Galilée, la défense d'un nouveau système du monde

Envoyer Imprimer PDF

Le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, malgré sa censure, marque l’aboutissement d’un des deux grands projets de l’oeuvre de Galilée : défendre le système du monde copernicien, héliocentrique, contre le système d’Aristote-Ptolémée, géocentrique. Mais que veut-on dire quand on dit que Galilée défendait le copernicianisme ? L’oeuvre de Copernic avait été essentiellement astronomique, au sens d’une construction mathématique visant à reproduire les phénomènes de mouvements locaux des astres. La défense galiléenne du copernicianisme ne consistera pas en une amélioration de ces arguments astronomiques. Un système du monde ce n’est pas qu’une organisation astronomique de grande taille. Ce n’est pas qu’un ordonnancement purement descriptif des corps et de leurs mouvements locaux à la plus grande échelle accessible. Un système du monde c’est d’abord cela, mais c’est aussi, en connexion avec ce support astronomique, une compréhension générale des phénomènes de la nature, et des rapports entre cette Nature, l’Homme, et possiblement Dieu. Pour le dire rapidement, un système du monde c’est une astronomie de grande échelle associée à une philosophie de la nature.

L’ancien système, le géocentrique, était un composite de l’astronomie complexe et précise de Ptolémée, avec la philosophie de la nature d’Aristote et ses continuateurs. Copernic a renversé l’édifice en contredisant radicalement les principes de l’astronomie ptoléméenne. Il restait à élaborer une nouvelle philosophie de la nature, compatible avec cette nouvelle organisation astronomique du monde, pour achever le passage d’un ancien système du monde à un nouveau. Ce sera le rôle de Galilée. Cette nouvelle philosophie de la nature fournira des méthodes communes pour l'étude des phénomènes terrestres et célestes, mettant au premier plan la place des mathématiques dans l'élaboration du savoir sur la Nature, tout en étant attentif aux enseignements apportés par les nouvelles observations, notamment astronomiques.

Bibliographie succincte (La bibliographie plus complète se trouve dans le fichier de résumé du cours)

  • Galilée : Dialogue sur les deux grands systèmes du monde
  • Galilée : Discours concernant deux sciences nouvelles
  • M.Clavelin : La philosophie naturelle de Galilée

Résumé du cours, (mis-à-jour le 28/03/2013)

Cours complet, (mis-à-jour le 30/03/2016)

Pour approfondir le cours sur Galilée et les institutions, la Foi et la Raison : voici le lien vers les Lettres à Christine de Lorainne.

Mise à jour le Mercredi, 30 Mars 2016 09:45  

Recherche dans ce site